21/05/2008

Où l'auteur, n'ayant strictement rien à dire depuis plusieurs semaines, persiste avec ténacité dans le fermage de gueule...

... tout est dans le titre.

Les commentaires sont fermés.