15/01/2009

Où l'auteur va incessamment se gaver de son sport favori

 

Ce samedi 17 janvier, c’est le début du Mondial de Handball masculin en Croatie. Les favoris en seront la France, championne olympique, la Croatie, pays organisateur, le Danemark, champion d’Europe, et l’Espagne jamais loin des meilleurs. Encore qu'un cinquième larron pourrait venir mettre tout le monde d'accord tant la hiérarchie mondiale peut se retrouver bousculée d'une compétition à l'autre.

 

Seule absente de marque : l’Islande, médaille d’argent à Pékin, qui s’est fait surprendre en qualifications, à l’étonnement général, par une Macédoine en pleine progression. On espère de bonnes prestations de l’Egypte, l’équipe-phare d’Afrique, seule équipe non européenne à pouvoir envisager de figurer dans le top 10, mais qui devra se bouger pour y parvenir.

 

Par contre, l’équipe championne du Monde en titre, l’Allemagne, complètement à la ramasse, n’a pas l’ombre d’une chance de renouveler son bail, et ce n’est que justice. J’avais largement raillé dans mon blog précédent les scandaleux truquages arbitraux - restés impunis par la Fédération Internationale - qui avaient permis à cette équipe de s’imposer indûment à domicile en 2007 alors qu’elle aurait dû se faire sortir par une Espagne, supérieure, dès les quarts de finale. En demi-finale, rebelote, la partialité des arbitres (suédois) fut encore plus honteuse car, accumulant toujours dans le même sens les décisions abracadabrantes et iniques, ils volèrent - il n’y a pas d’autre terme - à la France une victoire qui aurait cent fois dû revenir à des Bleus héroïques et légitimement furax de s’être fait ainsi gruger. Dans les 2 années qui suivirent ce scandale qui a considérablement terni l’image de ce noble sport, l’Allemagne n’a d’ailleurs jamais fait honneur à son titre usurpé, en foirant magistralement tous ses rendez-vous internationaux, et restera dans l’histoire du hand comme l’équipe de tous temps la plus indigne du titre suprême. Espérons que pour ce Mondial, la Fédération ait resserré les boulons sur le plan de l’arbitrage…

 

Narcisse

Daniel Narcisse, arrière de l'équipe de France, l'un des meilleurs joueurs au monde.

Les commentaires sont fermés.