16/02/2009

Où l'auteur, sans en avoir l'air, parle d'expérience

 

Si vous êtes en panne d’inspiration culinaire le jour de la Saint-Valentin, au moment où votre conjoint / camarade vous dit que vous êtes tout à la fois son pote et son chou, sautez-lui dessus (sur l’occasion) pour la prendre au mot et lui préparer... une potée au(x) chou(x). Ah certes, on connaît des spécialités gastronomiques à l'appellation plus romantique, mais celle-ci a l'avantage d'être simple comme bonjour : dans une grande casserole, jetez beaucoup d’amour, de l’eau, un chou blanc, des oignons, des poireaux, des carottes, des patates, du saucisson polonais, du lard fumé et l’assaisonnement qui va bien ;  deux heures de cuisson plus tard, pâmez-vous les papilles au dégustage de cette préparation délicieuse à mourir de bon et, contrairement aux idées reçues, sans effets gazeux secondaires indésirables. Cuisinez tout ça en quantités excédentaires pour vous en nourrir tout au long de la semaine qui suit, le chou est excellent pour la santé.

 

Et à part ça, le nom commun le plus long de la langue française dont les lettres sont rangées par ordre alphabétique est "aegilops" (oui, l'anagramme de "spoliage"); c'est le nom d'une céréale. Epoustouflifiant, non ?

 

250px-Aegilops-speltoides-heads

Aegilops: un nom extraordinaire pour un look banal.

Les commentaires sont fermés.