12/03/2009

Où l'auteur évoque de très intenses moments de la vie paisiblement exaltante qu'il coule avec bonheur tant dans que loin de la ville

 

Presté quatre concerts cubiquement modernes de 45 minutes chacun en moins de 6 heures dans un local exigu et surchauffé. Voluptueusement plongé subséquemment, rompu de fatigue, dans mes plumes apaisantes pour un tour d’horloge réparo-salvateur.

Visité le Festival Off pour y revoir en coup de vent mon éditeur chéri et quelques camarades littéraires toujours aussi légers, fidèles au poste, créatifs, bondissants et brillants.

 

Lu et relu encore les poèmes inspirés et inspirants de Mr Norge, et quelques-uns, tout aussi émouvants, de Mr Lucien Noullez, bel artiste de son état, qui fut jadis et trop brièvement mon camarade de classe.

 

Lu le passionnant ouvrage de Mr Adam Zamoyski, 1812 - La marche fatale de Napoléon sur Moscou (éd. Collins Harper, 2003, en v.o.), où l’on s’aperçoit avec horreur que la déroute boucheresque de l’armée française et de ses alliés fut grandement causée par une absence flagrante de discernement et de plan cohérent de la part d’un empereur dont la santé et les facultés mentales étaient progressivement en train de se barrer en c*** (c’est pas moi qui le dis, ce sont ses sous-fifres qui l’attestent).

 

Donné un atelier d’écriture à une classe de 1ère secondaire particulièrement intéressée et concentrée, dont les élèves saisirent les astuces langagières avec une aisance qui m’épata.

 

Marché du pied gauche, hier, dans un splendide et extrêmement odorant étron canin de parc et de couleur orange foncée que je mis une heure, vingt litres d’eau, deux de sueur et une extrême contrariété olfactive à extraire de mes très profonds reliefs escarpinesques.

 

Failli défaillir de plaisir, en ce jour, au goûter d’un cramique artisanal bon de chez bon préparé des blanches mains des élèves apprentis boulangers - et de leur porfesseur bienveillant - d’une école non loin de mon logis.

 

Et c'est ainsi que la vie se fait.

 

Les commentaires sont fermés.