23/10/2009

Où l'auteur explique sur scène, gestes à l'appui et avec sa conviction habituelle, que les trois piliers du bonheur terrestre sont l'esprit de troupe, les ritournelles potagères et les ambiances de sous-bois, et trouve en sus des raisons de râler

CvM01

Photo : Marianne Alexandre

C'était sur la scène de l'auditorium de l'espace "Voyelles" à Charleville-Mézières, la ville de naissance d'Arthur Rimbaud, le mardi 20 octobre, à un jet de pierre de la Meuse, où je fus convié par mon camarade Théophile de Giraud, un garçon que décidément j'adore. Seule ombre au tableau radieux de cette soirée de détente entre gens cultivés : l'absence totale de voie rapide pour rejoindre le lieu des réjouissances, d'où la très médiocre performance déplaçatoire de 2h20 de trajet aller pour 150km de voyage à peine (moyenne horaire : 64,29 km/h) ; j'y serasse allé en calèche ou en chaise à porteurs que je n'eusse point misse beaucoup moinsse de temps...

Les commentaires sont fermés.