18/01/2010

Où l'auteur, émergeant de son stock de carton dans lequel il bâtifole avec délices, raconte de courtes histoires dont deux au moins sont basées sur des vérités incontournables

 

Jules César aurait eu cette phrase célèbre lors d’une de ses victoires-éclairs : « Veni, vidi, vici » (Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu / conquis). Comme il aimait beaucoup se citer lui-même et qu’il se renouvelait peu, il aurait dit quelques années plus tard, en quittant le lit de Cléopâtre : « Vidi, vici, veni » (J’ai vu, j’ai conquis, je suis venu), voire même « Vici, veni, vidi » (J’ai conquis, je suis venu, je suis vidé)… les deux sont plausibles.

 

L’adjectif « certain », chacun peut le constater en consultant le dictionnaire, veut dire :

1)      qui est fiable, connu, avéré ;

2)      (en tant qu’adjectif indéfini) qui est mal connu, quelconque, vague, p.ex. : « Un certain Mr. Trucmuche vous a appelé ».

Bref, « certain » signifie à la fois « tout à fait sûr » et « complètement vague ». Un adjectif qui signifie à la fois une chose et son contraire, c’est du propre * !

 

* L’expression « C’est du propre ! » signifiant elle-même « C’est dégueulasse ! », on n’est pas sorti de l’auberge.

 

Le savant (pas si) fou dit aux marins qui repêchaient son avion tombé dans la mer : « La prochaine fois, je construirai un sous-marin et qui sait, peut-être qu’il tiendra en l’air… ».

Les commentaires sont fermés.