16/06/2010

Où l'auteur plâne dans la haute métaphysique avec son voisinage

Cet après-midi, grande conversation avec l'un de mes voisins, autour de la question : "Si vous deviez mourir à l'instant, de quoi seriez-vous le plus fier?".

Après réflexion (ce qui n'est pas vraiment du jeu, la question étant clairement posée dans un contexte d'urgence), je répondrais 3 choses :

- avoir installé (presque) tout seul, et sans aucune connaissance préalable en la matière, l'électricité dans ma première maison à la campagne - avec obtention de l'agrégation suite à la visite d'un organisme de contrôle ;

- avoir, à cinquante ans bien sonnés (un âge où certains envisagent la retraite), choisi d'apprendre et d'entamer un nouveau métier pour lequel il n'existe a pas de formation de type académique, donc 'sur le tas', et l'avoir assimilé en une année (alors que c'est le plus difficile - et le moins bien payé ! - de tous les métiers que j'ai exercés à ce jour) ; 

- avoir, à plusieurs reprises et sans explication rationnelle, pris le temps d'écouter attentivement des êtres humains que personne jusque là (ou depuis longtemps) n'avait pris le temps d'écouter.

Quand aux choses dont je ne suis pas fier, euh…, y a vraiment pas la place.

Les commentaires sont fermés.