22/08/2010

Où l'auteur, contrairement à ses habitudes, cause de la police

 Je suivais récemment d’un œil plus que distrait un épisode télévisé des enquêtes du Commissaire Maigret (interprété par le très hiératique Bruno Cremer récemment disparu), mais mes oreilles étaient, elles, aux abois, ce qui m’a permis d’entendre un court passage savoureux que je ne restitue pas mot pour mot (Mr Georges Simenon le fera mieux que moi dans le texte) mais dont je donne l’idée globable.

Cremer.jpg

Maigret surprend une dame en train de chantonner « Cerisier rose et pommier blanc » (d’André Claveau), et lui dit :

- « Etranges paroles : généralement, ce sont les cerisiers qui sont blancs, et les pommes sont plutôt rouges, non ? »

Et la dame, qui le reconnaît, lui répond :

- «  Commissaire, voilà toute la différence entre vous et moi : cette chanson, pour moi c’est de la poésie, et pour vous c’est un faux témoignage ».

C’est quasiment du Audiard...

 

Je signale par ailleurs aux vacanciers qui estivent du côté d’Amiens (dans la Somme, département 80), que s’ils ont besoin de l’assistance de la police ou de la gendarmerie, deux possibilités s’offrent à eux :

-          soit appeler les numéros d’urgence habituels,

-          soit se rendre directement dans la petite ville de Flixecourt.

Les commentaires sont fermés.