05/07/2011

Où l'auteur donne de très excellentes et valables excuses pour la maigritude de ses postages

Si l’auteur de ce blog n’a plus guère exercé ici depuis des lunes son alerte plume, que le lecteur porté sur les conclusions hâtives s'abstienne de déduire sans y regarder de plus près que ledit auteur n’en br*** plus une. Bien au contraire, l’absence bloquesque du déjà deux fois susdit s’explique par son lançage à corps de plus en plus perdu dans des activités accrues qui lui laissent de moins en moins de temps non occupé.

Parmi de nombreuses autres activités dont il ne dira rien car il ne dit jamais tout, l’auteur a en effet, et récemment :

- découvert le Pfalz (Rhénanie-Palatinat), qui lui fait fort penser aux Ardennes belges mais en plus joli (oui, c’est possible), mieux entretenu et moins cher, et il y passe beaucoup de son temps libre à flâner dans la nature, nettoyer les étables, mener les chevaux aux champs et nourrir sangliers, chèvres, lapins, poules, canards, oies et chats ;
- terminé, avec ses acolytes de dans cent ans sur une planète où tout va de travers, le double album de 32crash intitulé Y2112Y qui sortira en septembre prochain et comportera plus de 20 morceaux originaux ;
- continué de s’intéresser à la politique française en lisant des tas de journaux et en regardant des tas de débats télévisés fort instructifs sur l’insondable médiocrité dans laquelle sombre le débat politique de fond en général dans une Sarkofrance en plein déliquescence ;
- continué à travailler à temps plus que plein dans un job ingrat et mal rémunéré, dans un des seuls secteurs qui lui semble encore valoir la peine de s’investir, qui lui prend bien la tête, mais qu’il adore envers et contre tout ;
- presté sur des scènes étrangères, et particulièrement apprécié le public teuton du festival WGT à Leipzig qui est resté présent et ovationnant jusqu’au bout du concert malgré les ennuis techniques ayant causé en son milieu une interruption de près d’un quart d’heure ;
- brillamment conquis et civilisé la planète à son jeu vidéo préféré ;
- assisté à la brillante fin de saison de l’ US Dunkerque, son club chouchou, qui a remporté la Coupe de France et terminé 3e du championnat ;
- remarqué qu’outre la partie rouge dehors / blanche dedans des radis (qu’il adore), leurs feuilles (dites aussi ‘fanes’) font de délicieux potages, et il se cuisine donc à répétition ce nouveau petit plat savoureux ;
- empilé les jeux de mots de mots calamiteux auprès de ses amis proches ;
- poétisé dans l’humour face des publics connaisseurs et avec la jovialité décomplexée qu’on lui connaît.

Bref et en gros, au microscope ou au détail, rien que du bonheur…

Les commentaires sont fermés.