19/01/2012

Où l'auteur montre par l'exemple qu'il ne se lasse pas de jouir des neurones à des énoncés géniaux

 

J’ai ici déjà maintes fois vanté ici le très percutant génie que Jacques Perry-Salkow déploie régulièrement dans ses anagrammes, et cependant l’une de ses surinspirées trouvailles n’avait point encore à ce jour infusé à sa juste valeur dans ma caboche. Je répare illico cet oubli.

 

Un jour, JPS a pris toutes les lettres de ROMEO MONTAIGU JULIETTE CAPULET,

les a bien secouées et a obtenu :

 

-          J’AIME TROP TA GUEULE !

-          ET MOI TON CUL !

 

Vérifiez, c'est incontournable. Incroyable, non ?

 

Y a des statues en or qui se perdent, que j'dis.

Les commentaires sont fermés.