26/03/2012

Où l'auteur sent que le printemps revient

Deux fois par semaine et depuis le tout début septembre, je traverse, dans la petite ville de Wavre (Belgique), le Pont des Amours qui surplombe une voie ferrée et qui est nettement moins pictural que le pont homonyme situé sur le Lac d'Annecy, illustré ci-dessous. La première fois que j'ai lu le nom de ce passage, il m'a fallu moins d'une seconde pour trouver la contrepèterie qui va bien : Le Pont des Amours / Le poumon des arts. Il m'a ensuite fallu près de 7 mois pour me rendre compte que cette contrepèterie était également une anagramme parfaite. Comme quoi on peut avoir parfois de ces fulgurances dont on ne mesure pas sur-le-champ la portée considérable...

le-pont-des-amours____-700-12954.jpg

Les commentaires sont fermés.