04/05/2012

Où l'auteur participe avec joie et bonheur à la célébration de la mémoire et de l'oeuvre d'un grand poète dont les livres n'ont pas quitté sa table de chevet depuis une bonne demi-douzaine d'années

Rencontre-débat « Amour, délice et Norge »

 

 

norge.jpg

Présenté par Jean-Luc Wauthier. Récitant: Jean-Luc De Meyer

Amour, délice et Norge : le jeu de mots peut paraître facile, nous rappelant la bonne vieille règle grammaticale des noms à double genre. Il n'est cependant pas superficiel.

Amour, vertu et valeur suprêmes pour Norge: amour de la poésie, certes, mais aussi amour intense et jubilant de la vie. On modifie une seule lettre, et voici que surgit l'humour et l'amour de l'humour.
Car Norge habite un pays où ses voisins s'appellent Magritte et La Fontaine. De Magritte, il a le regard candide qui rend cocasse le réel; comme Magritte, il sait que « toute chose visible cache autre chose de visible »- quand le monstre n'est pas un monstre, qu'une girafe n'est pas un pommier ou qu'un roi diurne est en réalité, la nuit venue, une poutrelle.
Mais l'auteur de « Joie aux âmes » n'a pas le pessimisme existentiel de Magritte. Son voisin de cœur et de chambre, c'est La Fontaine. Comme pour le fabuliste, ceux et celles qui ont voulu « faire du Norge » se sont cassé les dents; le travail poétique de Norge n'est en effet réductible qu'à lui-même; comme La Fontaine, il est à la fois constamment imité et définitivement inimitable. Comme le La Fontaine du « Héron» par exemple, il semble commencer un récit pour l'achever par un autre: son texte poétique est une surprise perpétuelle- Norge, Secrétaire perpétuel de l'inattendu. Enfin, comme La Fontaine, les délices qui émanent de sa plume détestent les cuistres et les pédants ceux qui, tel Victor, ont les idées « pesantes, égales, épaisses ».

Merci à Jean-Luc De Meyer, fidèle suzerain de l'Oulipo et poète en belle humeur, de prêter sa voix et son talent au célébrant de la langue verte et des oignons en fleurs.

En introduction, J.-L. Wauthier présentera son coup de cœur pour le poète Luc Baba.

 

Date et lieu: Le jeudi 10 mai de 20h à 22h à la Maison des Ecrivains, Chaussée de Wavre 150, 1050 Ixelles
Téléphone: 02 / 511 91 22
Tarif: 5 € -3 € (Etudiants, Enseignants, Demandeurs d'emploi, Seniors)

Les commentaires sont fermés.